Connaissez-vous la Procrastination ?


Connaissez-vous la procrastination ?

Peut-être, vous direz-vous : demain, je prendrai le temps de lire cet article.

Bravo ! Dans cas, vous savez, sans le savoir, ce qu’est la procrastination.

Commençons tout d’abord, par définir en mots simples ce que signifie procrastiner.

Procrastination : Avoir la faculté de toujours trouver une bonne raison de remettre à plus tard, ce que l’on peut faire de suite.

Exemple concret d’une procrastination légère : Voici quelques jours que je souhaite partager cette idée avec vous… Et à chaque fois que je me le rappelle, je me dis: « tout à l’heure » ;-)
Ce n’est que ce matin que je me suis rendu compte de l’ironie de la chose : vouloir parler de procrastination, et se dire : tout à l’heure.

Cela m’a cependant permis de rassembler entre temps 2 souvenirs, qui pourraient à la fois: vous aider, et vous faire sourire.

Conférence sur la procrastination

Le premier est une excellente vidéo provenant de TED par Tim Urban, un spécialiste de la question, qui vous expliquera les mécanismes qui sous-tendent ce mal-être.
C’est en anglais, mais sous-titré en français et traité avec beaucoup d’humour.
Sincèrement, si vous souffrez de procrastination, ça ne dure que 14 minutes, mais ce ne seront pas 14 minutes de perdues.

Parodie sur la procrastination étudiante

Le second souvenir, un peu plus lointain est une parodie (vraiment?) de la procrastination, version « Bref-Like ». À voir et à connaître pour tout étudiant passant des exams ! (Via la chaîne YouTube de Aurel & Co)

Ce qui peut aider ?

Ce qui peut aider, et qui ressort de ces 2 vidéos la première fois que je les ai visionnées, est de s’apercevoir, de reconnaître, que tout un chacun peut souffrir de procrastination, à différentes échelles, dans tous les domaines de la vie.

En bref : si vous vous reconnaissez ici, alors, un premier pas, est de se dire : que vous n’êtes pas seul. Ce n’est pas pour autant que l’on en est guéri d’un coup d’un seul, mais c’est un premier pas. Un deuxième, serait d’en parler autour de vous, et de s’apercevoir de ce fait, que vous n’êtes pas seul, dans ce cas.

Prendre conscience d’un état, est un premier pas vers la guérison.

Maintenant, il existe de nombreuses méthodes à appliquer, pour retrouver sa liberté, car il s’agit bien de liberté dont il est question ici.

La procrastination enferme, et renferme sur soi-même. Les « Bonnes Raisons », privent souvent le procrastinateur des opportunités qui s’offrent à lui, autant ses loisirs qu’il se refusent pour terminer un travail interminable, que d’évolution dans la Vie, qu’il pourrait avoir s’il terminait ce qu’il fait juste: Ici et Maintenant.

En image : Plutôt que d’aller droit au but, si vous passez par Rome, vous risquez fort de perdre un temps fou, et au final vous passerez à côté de tout à un tas d’expériences enrichissantes. (Maintenant, visiter Rome, ce doit être très bien aussi! Mais, chaque chose en son temps)

Dit en d’autres termes : la procrastination empêche de faire des choix qui rendent heureux.

Quant aux méthodes pour se sortir de ce piège, j’en parlerai, si cela vous intéresse, dans un prochain article.

Cette idée d’article est une dédicace à @WiseCat qui parlait dernièrement de procrastination ici même « Let’s Begin Again - Be Positive ».